J’aurai pu intituler cet article: « pas de communication sans mémoire », en effet la mémoire est la base même de toute la communication.

La communication dépend plus particulièrement des mémoires sensorielles et sémantiques, pour l’émetteur comme pour le récepteur, et c’est là que se situe la difficulté de toutes les communications : il n’existe pas de mémoire unique mais un ensemble de mémoires individuelles avec leurs propres références. Il est nécessaire de solliciter la mémoire d’une cible marketing et plus encore d’y rester. Les enjeux de la communication sont donc de comprendre les mécanismes de la mémoire pour rendre nos messages compréhensibles d’une part mais également mémorisable d’autre part. Si le message est mémorisable, il permet l’adhésion ou non au message que l’on souhaite transmettre de manière uniforme sur l’ensemble de vos supports de communication.

Au sein d’Efficencia, après plusieurs année de recherches et d’expérimentations,  j’ai développé une connaissance des processus mnésiques. Ce travail sur la mémoire est inclus dans nos démarches de communication. Cette connaissance nous permet de vous assister et de vous conseiller afin de rendre vos messages, logos, sites web, images mémorisables. Si votre communication n’est pas mémorisée par votre cible elle n’aura aucun impact, il est donc fondamental aujourd’hui de s’intéresser à ce facteur qui nous parait être pour nous chez Efficencia le paramètre principal de la réussite de votre communication !

Jean-Georges Bur

PS: nous développons également une formation intitulée: « Améliorer sa mémoire »